Remonter
Diane Ataya Communication digitale

Diane Ataya a rejoint Lab Compagnie

Diane Ataya,
communication digitale et création de contenus

.

Qu’est-ce qui vous a poussé à rejoindre Lab Compagnie ?

J’ai fait un stage de 5 mois chez Lab Compagnie et très vite je me suis sentie réellement à ma place. J’ai commencé à travailler sur des projets de plus en plus ambitieux et surtout à accompagner Thomas Burbidge dans sa création de contenus social media. Petit à petit, l’idée de me lancer en indépendance totale est devenue une évidence ! Parler, réfléchir, travailler et donc vivre avec des indépendant.es durant 5 mois m’a permis de me dire : je vais le faire !


Quel est votre parcours ?

Après un Bac ES sans grande importance, j’ai fait un Bachelor Designer Editorial à l’école du Cercle Digital. J’y ai appris la communication, la création de contenus (vidéo, e-book, social media…), la gestion de projet, le design … Mais surtout j’y ai rencontré mon acolyte de travail Marine Roman dès ma 1ère année, on a fait tout nos projets ensemble, on s’est toujours soutenue et on a construit ensemble une relation forte de travail ! En novembre 2019, j’ai crée mon premier podcast, en juin 2020 mon second avec ma sœur et en septembre 2020 mon troisième !


Que pensez-vous apporter à Lab Compagnie ?

Un vent de fraîcheur dans les idées ! Et oui, je crois que j’ai 1000 idées à la minute. Je suis toujours à me creuser la tête sur le format de contenus, sur la mise en place d’un projet…
J’ai toujours envie d’apporter du positif et de la réflexion dans mes projets !


Comment travaillez-vous ?

Pour concrétiser une idée, il faut savoir la structurer ! Si on la laisse faire sa petite vie, elle va partir faire sa vie et il y a beaucoup de chances pour qu’elle disparaisse totalement ! Alors pour moi la structuration et l’organisation sont indispensable ! Je note toutes mes idées et mes schémas sur papier et après je mets au propre sur « Notion » !


Comment la communication est-elle entrée dans votre vie ?

Je crois mon plus vieux souvenir date du lycée ! J’étais la chargée de communication, puis la secrétaire de la Maison des Lycéens de mon lycée. Ce sont les premiers événements à organiser, les premières affiches, les premiers projets… Je me suis rendue compte que je me sentais libre et vivante quand je m’occupais de ces tâches associatives. C’est d’ailleurs que je continue à faire, je suis bénévole pour « A Tours de Bulles », le festival de bande dessinée de Tours. Je fais l’ensemble des fichiers print : flyer, affiche du festival, exposition…


Quel est l’évènement le plus marquant (professionnel ou privé) de votre vie ?

C’est une rencontre professionnelle et personnelle : celle avec Marine Roman. C’est littéralement la première personne que j’ai rencontré à mon école. Le jour de la rentrée, elle était sur le pas de la porte. Je lui ai dit « tu sais où c’est la rentrée ? » elle a répondu « euh non… » Résultat depuis, on ne se quitte plus ! On s’est raconté nos vies, on a fait tout les projets de classe ensemble… et ils ont tous été rendus en avance et avec des notes à la hauteur de nos espérances ! Bref une relation qui dure et qui est solide comme un roc !


Qu’aimez-vous faire dans vos loisirs ?

Ma grande passion c’est les podcasts ! J’en écoute de toutes sortes et de tout les milieux : des interviews, des fictions, des documentaires, des podcasts de groupes ou encore des podcasts narratifs… Bref, j’aime beaucoup beaucoup beaucoup écouter des podcasts !


Qu’est-ce qui vous émeut ou vous révolte ?

De ne pas oser se remettre en question ! Pour moi c’est indispensable de se rendre compte que l’on a pu se tromper, que l’on a pu avoir tort par le passé. On a juste été une autre personne, on avait juste pas toutes les informations à notre disposition. Il faut savoir être bienveillant avec soi même !


De quoi êtes-vous le plus fier ?

D’avoir réussi en moins d’un an à monter 3 podcasts, ma newsletter et de m’être lancée en indépendance totale dans un métier que j’ai apprise via mes différentes expériences.