Remonter

Camille Neu-Roques, the Young Lab Compagnie

« J’ai choisi le planning stratégique qui est à la fois un métier de stratège et de créatif… »
.

Qu’est-ce qui vous a poussé à rejoindre Lab Compagnie et participer activement à la naissance de « The Young Lab Compagnie » ?

Je connais Patrick Charni depuis maintenant presque 5 ans. Je l’ai rencontré au tout début de ma formation. Ce fut un vrai coup de cœur professionnel et personnel. Pendant toutes ces années, je suis resté en contact avec lui et quand il m’a parlé de son projet Lab compagnie ça a été comme une évidence pour moi.
Je devais faire partie de l’aventure.
Pour travailler de nouveau avec Patrick et parce que j’étais séduite par le concept où la bienveillance, l’intelligence collective et l’esprit collaboratif sont les maîtres mots.


Quel est votre parcours ?

Entre 2012 et 2015, j’ai suivi un parcours de bachelor dans une école de publicité professionnalisante avec une alternance systématique pendant 3 ans de cours et de stages en entreprises qui m’ont permis de faire mes armes tour à tour en tant que chef de projet puis planneuse stratégique.
J’y ai acquis un bagage théorique solide et une bonne connaissance de l’entreprise.
En 2015, j’ai eu envie de compléter mon parcours par une approche plus universitaire, c’est pourquoi je me suis tournée vers le master marketing et stratégie spécialité communication de Dauphine.
Grâce à ce master en apprentissage, j’ai pu approfondir pendant 2 ans ma connaissance du métier de planneur stratégique dans les secteurs du design et du digital.

Que pensez-vous apporter à Lab Compagnie ?

C’est une question très difficile, surtout à mon âge mais je dirai tout d’abord ma vivacité d’esprit et ma grande curiosité. Ensuite, je dirai ma bonne connaissance des « us et coutumes » chez les Millenials et enfin mes compétences en planning stratégique et en gestion de projets.

Comment travaillez-vous ?

Dans un premier temps, je me laisse envahir par mes premières impressions : je note toutes les premières idées que m’évoquent la marque ou la problématique.
Ensuite, j’utilise les références accumulées au cours de mes pérégrinations intellectuelles.
En effet, au quotidien, je suis une véritable éponge, je suis inspirée par des choses aussi diverses que les magazines, les expositions d’art ou de photographies, mes lectures, le cinéma, le théâtre, les voyages.
Enfin, j’aime en parler autour de moi car le travail en équipe me stimule et m’enrichit. Il m’est souvent arrivé de me dire que je n’aurais pu avoir le déclic si je n’avais pas partagé mes idées avec un tel ou un tel…

Comment la communication est-elle entrée dans votre vie ?

Elle est rentrée très tôt dans ma vie. Dès la 5e !
Je travaillais en technologie sur la construction d’une mallette. On devait ensuite trouver un slogan pour la présenter et j’ai trouvé l’exercice créatif et ludique. Au départ, je voulais être concepteur-rédacteur…mais suite à mes différentes expériences professionnelles, mon projet a évolué. Aujourd’hui, j’ai choisi le planning stratégique qui est à la fois un métier de stratège, et de créatif, ce qui correspond mieux à mes goûts et à mon caractère.

Quel est l’événement le plus marquant (professionnel ou privé) de votre vie ?

Je pense que l’un des moments les plus marquants de ma vie professionnelle a été ma première compétition publicitaire en 3ème année. On travaillait regroupés par agence pour une marque de vêtements « pureplayer ».
Quand j’ai pris la parole au micro devant 300 personnes (toute ma promotion, le corps professoral et les clients), dans un théâtre pour parler de notre recommandation ça a vraiment été une sensation aussi stressante qu’excitante.

Qu’aimez-vous faire dans vos loisirs ?

J’utilise mon temps libre pour me cultiver. Au gré de mes envies, je vais à des expositions, des marchés d’art (celui de Bastille et des Blancs Manteaux sont mes préférés), au cinéma, ou encore au théâtre.
J’aime aussi découvrir des nouveaux endroits à Paris en me baladant par hasard : il n’y a rien de mieux pour moi que d’être encore surprise par une ville où j’habite depuis que je suis née.

Qu’est-ce qui vous émeut ou vous révolte ?

Ce qui m’émeut ce sont des petites choses du quotidien : un jeune homme qui aide une maman à descendre sa poussette dans les escaliers du métro, une petite fille qui pose une question à son papa le matin en allant à l’école, un couple d’amoureux qui s’embrassent…
Ce qui me révolte : l’injustice, toutes les injustices (on pourrait y passer des heures…)


De quoi êtes-vous le plus fier ?

Je suis fière d’avoir une famille aussi aimante et confiante en ma réussite…alors que moi-même je doute souvent…